Le Phénomène Twitter

Lukas PACALON CMW groupe 1

Twitter est-il réellement un moyen de communication efficace ?

twitter-target

SOMMAIRE

 

  1. Pourquoi Twitter ?

a. Introduction : Qu’est-ce qu’un réseau social ? Pourquoi choisir ce sujet ?

b. Histoire et fonctionnement de Twitter

c. Pourquoi j’ai choisi Twitter

  1. L’intérêt du réseau social

a. Les atouts du réseau

b. Réussite sociologique du système

  1. Les limites du système

a. L’utilité de Twitter remise en question ?

b. Dérives du réseau social

c. Conclusion : Twitter aujourd’hui

BIBLIOGRAPHIE

  1. Pourquoi Twitter ?

a. Introduction : Qu’est-ce qu’un réseau social ? Pourquoi choisir ce sujet ?

Un réseau social est une plateforme web où un ensemble d’individus ou organisation sont invité à échanger des informations ou des médias. C’est l’anthropologue australien John Arundel Barnes qui a introduit le terme en 1954.

L’intérêt d’un réseau social est de créer des interactions et de les consolider en construisant des liens qui sont appelés de différentes façons selon les réseaux sociaux tel que « amis », « followers », « relations », « fans ». Les réseaux sociaux appliquent donc une certaine politique selon les noms qu’ils utilisent et créent ainsi un réseau comparable à une toile.

Ces outils sont intéressant pour garder en contact avec ses amis mais il est plus souvent utilisé pour créer des liens faibles principalement. Il existe effectivement des liens faibles et des liens forts selon la théorie de Mark Granovetter. Twitter, Facebook ou Youtube parmis les plus grands réseaux connus sont avant tout des interfaces pour publier des choses à un ensemble d’individus et non une simple messagerie comme Gmail ou Hotmail. Il est bien question ici d’échanges d’information globalisé.

Andreas Kaplan et Michael Haenleinn, chercheurs en marketing viral, définissent les médias sociaux comme « un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs ».

Le réseau social peut s’avérer un outil formidable lorsqu’on désire créer un effet de buzz. C’est-à-dire lorsqu’on souhaite qu’une information prenne le dessus sur les autres et sois tellement visionné et partagé qu’il prenne une valeur et confère ainsi un pouvoir a celui qui l’a publié.

Le système est ainsi crée autour de ce chiffrage et certains comptes deviennent ainsi plus important que d’autres grâce à l’effet de la masse et au nombre de relations qu’ils ont. Ces comptes privilégiés qui se lancent dans la course à l’audience ont tout d’un coup une crédibilité et peut amener à des dérives. Cette situation concerne casimment tous les réseaux sociaux et surtout Twitter.

b. Histoire et fonctionnement de Twitter

Le 13 Juillet 2006 Twitter arrive sur le net. Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass en sont les créateurs. Twitter, c’est un outil de microblogage qui permet d’envoyer de brefs messages appelés tweets sur internet de façon instantannée ou par SMS. C’est d’ailleurs pour ça que les tweets sont limités à 140 caractères pour imiter les textos sur mobile. 20 caractères sont réservés au pseudo car les SMS ont 160 caractères.

Les utilisateurs qui s’abonnent à vous sont des « followers » ( suivre en anglais ) et lorsque que vous suivez quelqu’un vous faites du « following ». On peux suivre n’importe quel célébrité et on reçoit un flux d’information de leur part à la manière d’un ami de Facebook. Il est possible également d’ajouter un ou plusieurs hashtags a son tweet. Ce sont des mots précédés d’un dièse qui apportent un thème aux tweets comme les mots clefs.

Ces hashtags permettent d’indexer les contenues et si on les copie dans la barre de recherche de Twitter on retrouve tous les internautes qui ont posté un message contenant ce hashtag. Il y a d’ailleurs des hashtags très connus appelés tendances qui existent et qui permettent de s’informer sur des sujets précis.

Le but des microblogs typique du web 2.0 est de diffuser plus fréquemment des informations en se limitant au minimum utile, à mi-chemin entre messageries instantanées et blogs. Les flux d’agrégation sont plus légers. Comme les blogs, ils autorisent un archivage web ; comme les messageries instantanées, ils permettent la diffusion en temps réel d’informations jugées pertinentes par leurs éditeurs.

Le 30 juin 2015, Twitter compte 316 millions d’utilisateurs actifs par mois avec 500 millions de tweets envoyés par jour et est disponible en plus de 35 langues. Le siège social de Twitter se situe aux Etats-Unis à San Francisco. L’application devait s’appeler FriendStalker à la base. Il a été changé par Twittr puis Twitter. Le tout premier tweet a été envoyé par Jack Dorsey lui-même et disait simplement : « just setting up my twittr » le 21 mars 2006.Twitter reste bien en arrière de Facebook avec 288 millions d’utilisateurs actifs pour 1 milliard et 390 millions pour Facebook.

Il est amusant de savoir que le tweet qui a été le plus retweeté ( partagé ) est celui de Bradley Cooper qui prend une photo de lui aux oscars. Celui de France est Cyprien, un youtubeur, humoriste français qui parodie la même image en remplaçant les acteurs par lui-même.

c. Pourquoi j’ai choisi Twitter

Twitter est à mon sens l’exemple parfait d’un outil parmi des centaines d’autres applications qui cherchent à faciliter la vie et fait la différence parmi eux. C’est l’exemple d’un outil qui a beaucoup gagné en expérience utilisateur et qui rend la navigation incroyable et intuitive. L’outil est en beta éternel. Il a beaucoup changé depuis ses débuts et sait s’adapter à ses utilisateurs.

J’ai choisi ce réseau car je l’utilise assez souvent ces derniers temps pour diffuser des informations musicales et recevoir des publications facilement accessible de mes artistes préférés ou d’actualités diverses. Le sytème de microbloggage est une pépite pour la communication. Facebook permet de créer des publications bien trop longues et qui ont besoin de beaucoup d’attention, c’est pourquoi je garde ce réseau socail pour suivre mes amis proches. On peux considérer alors que j’utilise Facebook pour mes liens forts et Twitter pour mes liens faibles. Je pense que de nombreuses personnes autour de moi et dans le monde sont dans le même cas. Les liens faibles sont plus intéressants car ils permettent d’accéder à des opportunités inconnus et de sortir de sa zone de confort dans laquelle Facebook nous plonge tous les jours.

Facebook a son lot de liens faibles aussi évidemment mais il ne permet pas d’avoir un contact professionnel avec les personnes comme pourrait le faire Twitter et tout cela surement à cause de l’appellation des contacts : Les amis ! Le terme « followers » renvoit plus à quelque chose d’international et de plus sérieux.

  1. L’intérêt du réseau social

a. Les atouts du réseau

Twitter a la philosophie des grands groupes comme Google qui se métamorphose pour l’internaute et embrasse ses besoins à la perfection. On a tous le plan et le fonctionnement en tête de l’outil en quelques secondes après l’avoir utilisé. Echanger des informations au bon public de façon intelligible est parfois compliqué. Cela est facile avec Twitter. Il permet de devenir plus rapide, plus réactif. Un incident à Paris et ça y’est tout le monde le sais en quelques minutes.

L’information se diffuse extrémement rapidemment. C’est une conscience collective comparable à la noosphére selon la pensée de Vladimir Vernadsky et Pierre Teilhard de Chardin. Une sphère de pensée humaine que n’importe quel philosophe des lumières auraient rêvé d’acquérir pour éclairer le monde. Les bonnes information sont-elles pourtant celles qui sont mises le plus en avant ?

Nous cherchons de plus en plus d’outils puissants et simples pour faciliter notre quotidien. Twitter est logique et agréable mais est-il de toute confiance ? Twitter est comme un bureau ou des gens déposeraient des fiches en papier avec leur désiterata et on aurait pas besoin de les trier. C’est effectivement incroyable. On pourrait retrouver un document grâce à un simple clic ou juste en écrivant un terme sur un bout de papier pour continuer dans la métaphore et ça y’est l’information est devant nos yeux.

b. Réussite sociologique du système

« Connectez-vous à vos amis — et d’autres personnes fascinantes.

Recevez des mises à jour instantanées sur les choses qui

vous intéressent. Et regardez les événements se dérouler,

en temps réel, sous tous les angles. »

Twitter a ce côté révolutionnaire que les créateurs ne se manquent pas d’exacerber. Lors d’une conférence à San Francisco, Biz Stone, le directeur créatif de Twitter, déclarait : «Twitter ce n’est pas le triomphe de la technologie. C’est le triomphe de l’humanité.» Pour lui, il s’agit de l’outil des révolutions, des luttes, une source d’information jamais vue, un service capable de faire tomber les tyrans, et panser les plaies de ceux qu’on oublie trop souvent. Le capitaine Chesley Sullenberger pose son avion sur l’Hudson? C’était sur Twitter. Des activistes iraniens sortent dans la rue pour protester contre l’élection truquée d’Ahmadinejad? C’était aussi Twitter. Des tremblements de terre ravagent Haïti et le Chili? Twitter nous informe tout le temps des cataclysmes de la planète mais est-ce qu’elles ont réellement leur place dans ce réseau social ?

Beaucoup d’internautes considèrent Twitter comme un outil révolutionnaire avec un impact sociologique puissant qui sauvent des gens. D’un certain point de vue ils n’ont pas tord. Les derniers événements à Paris, le 13 Novembre, ont vu l’émergence d’actions héroïques et numériques tel que les hashtags #PorteOuverte qui servaient à réfugier les parisiens immobilisés au cœur des fusillades sans moyen de transport et donc de fuite. On sait que de nombreux endroits ont été touché par les attentats et le soutien numérique voir concret des internautes ont été très apprécié.

Twitter sert également à aider des gens qui se sentent seul ou qui sont SDF. Un documentaire parle de l’histoire d’une femme SDF qui a réussi à se sauver de sa situation à l’aide de Twitter. On a également beaucoup d’autres témoignages de gens qui utilisent Twitter pour des raisons diverses qui peuvent être effrayantes, fantastiques ou étranges. Notamment l’interview d’une actrice pornographique qui se plaint d’atteindre un jeune publique à cause du manque de limitation d’âge du réseau.

https://www.youtube.com/watch?v=dBOAhh5Oj4o

  1. Les limites du système

a. L’utilité de Twitter remise en question ?

Au départ on pourrait voir Twitter comme une alternative à Facebook. Facebook a bien des défauts que Twitter n’a pas et qu’on a détaillé précédemment. C’est d’ailleurs pour ça que de nombreux jeunes préférent s’installer sur ce réseau social, mais il y a d’autres raisons plus évidentes. Ce réseau est moins connu et permet de fuir leurs parents qui commencent à connaître Facebook. Ou alors, ils s’inscrivent sur Twitter tout simplement pour ne pas faire comme tout le monde. Mais y-a t-il d’autres raisons à cela ? Twitter apporte t-il quelque chose en plus que ce système de microbloggage.

Il est vrai que ce n’est pas évident. Twitter a première abord est étrange et de nombreuses personnes avouent ne rien comprendre de cet outil. Les créateurs ont conscience de ce problème. si l’on tape «I don’t get» (Je ne comprends rien à), la deuxième suggestion de Google est «I don’t get Twitter». De nombreux utilisateurs sont inactifs, ils arrivent sur ce média et ne savent plus quoi faire une fois dessus. Mais au bout d’un moment si l’on réfléchit un peu, on finit par trouver une utilité si l’on a quelque chose à dire ou à vendre ! Twitter nous pousse effectivement à faire de l’auto-promotion sans arrêt, les interactions sont bien moins évidentes que sur Facebook et l’on en vient plus à parler de soi que d’autres choses. Il faut faire l’effort de retweeter et de commenter les tweets des autres internautes. Mais il ne faut pas avoir peur de le faire de manière publique car poster sur Twitter c’est diffuser dans le monde entier.

b. Dérives du réseau social

Twitter créer parfois des indignations récurrentes. L’information peut circuler facilement sans contrôle. Il est possible de se faire harceler sur ce genre de réseau. Les internautes peuvent être anonyme. Ils se sentent alors moins en danger par rapport à ce qu’ils disent ! Tout le monde ne s’affiche pas clairement sur Twitter mais il y aussi des gens qui s’exposent trop.

Il faut faire attention à ce que l’on poste sur la toile et encore plus sur Twitter car comme on l’a dit précédemment l’information est publique et elle circule vite ! Si l’on associe son image et des informations personnels on peut rapidement se voir attaquer dans la vie réelle.

Voici une vidéo postée il n’y a pas si longtemps par le compte Youtube de Twitter pour rassurer les internautes et lutter contre le harcèlement :

https://www.youtube.com/watch?v=cqtvWzUW9GM

L’image numérique est très importante car on donne de plus en plus de crédit à Internet de nos jours. Il est donc primordial de préserver son intimité et sa vie personnel en dehors de n’importe quel réseau social. Des internautes ont été arrêté pour avoir insulté le gouvernement américain dans un tweet avec des menaces de mort sur des policiers. Il s’agit d’un média qui peut revêtir un aspect très sérieux et officiel.

Un tweet peut également faire beaucoup de mal à une entreprise ou une organisation. L’Associated Press avec 2 millions de followers a été hacké en avril 2013 et un simple tweet a été communiqué par le hacker : « breaking: two explosions in the white house and barack obama is injured ». Le tweet a été en ligne durant 4 minutes. La bourse en ligne S&P 500 a perdu 130 millions de dollars.

Certains hashtags sont ainsi utilisés pour faire de l’argent sur le dos des victimes d’attentat par exemple. #JeSuisCharlie, C’est un petit business qui fait du bruit. Samir Benzema est accusé de se servir de l’attentat à Charlie Hebdo afin de se faire de l’argent. Le mannequin a récemment déclaré ne pas se sentir Charlie. L’effet de mode a pourtant propulsé ses ventes.

La course à l’audience semble avoir atteint le réseau social. La publicité c’est également installé. Il semblerait que les internautes soient inconscient de certains dangers que représentent leurs publications.

Voici un clip de Stromae dont les images parlent d’elles mêmes :

https://www.youtube.com/watch?v=UKftOH54iNU

c. Conclusion : Twitter aujourd’hui

Twitter aujourd’hui a beaucoup subit de changement. Des changements dans le bon sens pour les créateurs. Twitter a de grandes chances de devenir rentable grâce à sa nouvelle plateforme publicitaire : Les tweets sponsorisés. Mais c’est encore du terrain gagné pour les annonceurs qui imposent à l’information une dictature de la monétisation par la publicité et peut quelques fois favoriser le lobbying au vu de l’aspect politisé et soi-disant révolutionnaire du réseau. Néanmoins cela sert également à développer Twitter et lui offre des opportunités de consolider ses serveurs grâce à ce budget. Effectivement, il y a beaucoup moins de problèmes et d’erreur techniques en ce qui concerne par exemple «l’envoi des tweets» et les «temps d’arrêt serveur».

Un nouvelle outil est désormais possible aussi : Le sondage. Il permet de juger quelque chose et c’est une première dans Twitter. L’outil lui-même semble vouloir que les internautes évaluent l’information et ce n’était pas l’idée première de Twitter. Cela a d’ailleurs fait réagir de nombreux utilisateurs. Twitter semble peut être vouloir copier Facebook sur ce niveau là mais il le fait encore mal. C’est peut-être à cause du manque de popularité de Twitter qui lui demande de s’adapter d’avantage. Effectivement le fait que beaucoup de personnes trouvent l’application incompréhensible ne va pas dans le sens de Twitter. Le réseau social doit encore faire ses preuves dans les années à suivre.

BIBLIOGRAPHIE

– Twittamentary — A Crowdsourced Twitter Documentary 

Twitter un monde en tout petit ? Par Pélissier, Nicolas. Directeur de la publication Date de publication 2013 Cote 302.231 TWI

Twitter par Collins, Tim. Auteur Date de publication 2009 Cote 302.231 COL

Twitter, instrument d’attaque informationnelle rapport d’activité par  Zartarian, Alexane

Twitter et les fans de Doctor Who entre pratiques usuelles des fans et évolution du phénomène de « sériephilie »

http://www.slate.fr/story/20331/twitter-pour-la-revolution-verra-plus-tard

– Inspiration : Carmen de Stromae

http://www.franceculture.fr/emissions/modes-de-vie-mode-demploi/quoi-sert-vraiment-twitter

– 7 infos à savoir sur Twitter // Doc Seven

– Tools for improving your twitter experience : https://www.youtube.com/watch?v=cqtvWzUW9GM

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s