CONDUITE COOPERATIVE ET CONNECTEE : ETUDE SUR LES PAGES D’ALERTE ET D’INFORMATION FACEBOOK

M1 MACOR  DARLOT Maxime, SANTANA Elodie

INTRODUCTION

« Interdire les pages Facebook qui renseignent les automobilistes sur l’emplacement des radars? C’est l’idée du sénateur du Gard Jean-Pierre Grand. Celui-ci en appelle au gouvernement alors que la Cour de cassation a relaxé début septembre les membres d’un groupe Facebook de l’Aveyron. » (Page Facebook INFO RADAR IDF, 18 octobre 2016). En effet, « après deux ans de procédure, la Cour de cassation a estimé mardi qu’il n’y avait aucune interdiction d’annoncer la présence des radars à l’aide d’un réseau social » (Sibylle Laurent, «Alerte contrôles ou radars : comment les réseaux sociaux ont remplacé les appels de phare », LCI). Une décision qui semble faire jurisprudence, et qui pourrait avoir son importance, car depuis quelques années la multiplication des pages d’alertes sur Facebook semble avérée. Il existerait ainsi plus d’une cinquantaine de pages d’alerte sur Facebook, ce qui toucherait plus d’un million d’utilisateurs (selon Me Rémy Josseaume, avocat qui a défendu les 12 prévenus condamnés pour avoir alimenté la page Facebook avertissant des contrôles routiers et de police dans l’Aveyron).

Il est donc intéressant de voir que Facebook peut venir se poser comme un Mayon supplémentaire dans le système d’interaction entre les conducteurs. En effet, ces derniers ne semblent plus être uniquement dans une interaction instantanée, ancrée dans le moment présent, mais bénéficient également d’une interface, d’une interaction virtuelle avec d’autres conducteurs. Par conséquent, il pourrait être intéressant de voir comment les conducteurs s’approprient leur rôle, comment ils envisagent la relation avec les autres conducteurs.

Nous en sommes donc venu à nous demander qu’elle influence a le partage d’informations (via les pages Facebook d’alertes) chez les conducteurs et sur leurs pratiques de conduite?

En effet, grâce à différent travaux en sociologie et, notamment dans le courant de la sociologie interactionniste, il est possible de voir que l’existence de pratiques ou de phénomènes sociaux sont dus en partie aux interactions entre différents acteurs. Et que l’introduction de nouvelles technologies, dans ces systèmes d’interactions, peuvent influer sur les pratiques et les identités des individus (voir notamment les travaux d’Alexandre Mathieu Fritz sur la télémédecine ou les systèmes de téléconsultation).

Nous en sommes donc venus à formuler l’hypothèse suivante: « l’introduction et l’utilisation de nouvelles technologies (Facebook) viennent modifier nos pratiques (de conduite) et nos identités (de conducteur).
Afin de traiter de ce sujet, nous avons eu recours à une enquête empirique, avec dans un premier temps la réalisation d’une observation d’une de ces pages d’alertes Facebook. Nous avons, dans un second temps, réalisé un entretien avec une conductrice utilisant régulièrement ce système d’alerte et d’information. Bien évidemment, nous avons également enrichi notre analyse via une recherche bibliographique, afin de mobiliser des articles scientifiques utiles à notre enquête.

Par conséquent, afin de rendre compte du sujet nous verrons, dans un premier temps, une présentation et une description de la page Facebook d’alerte analysée. Dans un second temps, nous tenterons de voir l’impact de l’utilisation de ce système sociotechnique sur les pratiques de conduites. Enfin, nous essayerons de souligner les modifications pouvant être engendrés sur l’identité des conducteurs.

PRESENTATION ET DESCRIPTION DE L’OBJET ETUDIE : INFO RADAR IDF, UN SYSTEME SOCIOTECHNIQUE UTILE.

Présentation de l’objet

Dans le cadre de notre enquête sur la transformation des pratiques de conduite et des identités de conducteur via l’introduction des nouvelles technologies, nous avons décidé de nous intéresser plus particulièrement au cas de réseaux sociaux. Nous avons alors convenu d’étudier plus particulièrement une page Facebook du nom d’« INFO RADAR IDF ». Celle-ci a vu le jour en 2012 sous la houlette d’un chauffeur livreur de 26 ans et compte à ce jour plus de 115000 abonnés. Cette page est vue par son créateur ainsi que ces administrateurs comme une page communautaire à but non lucratif ayant pour but la sensibilisation ainsi que la prévention routière d’où le slogan «Savoir où redoubler de prudence pour rouler sereinement ! ».

Comme nous avons pu le préciser, il s’agit là d’une page communautaire, son fonctionnement laisse alors la possibilité à tous de s’exprimer. Lorsque l’on regarde la « Story » de cette page Facebook afin d’en comprendre son fonctionnement, on peut voir qu’elle fait appelle à la participation de tous. Le créateur et les administrateurs donnent en effet comme explication sociotechnique de cette page « Nous recevons les signalements par nos abonnés via message privé sur Facebook ; une fois toutes les infos reçues nous publions l’alerte sur la page ».Ainsi chacun des abonnés que l’on peut retrouver sur cette page est invité à prendre part dans les publications que l’on peut retrouver sur « INFO RADAR IDF ». Pour ce faire, nous avons pu voir dans le cadre de l’observation que nous avons mené sur cette page, qu’en haut de celle-ci dans la rubrique « à propos » se trouvait un lien permettant de contacter par message les administrateurs qui se chargeront une fois toutes les informations regroupées de publier l’information sur la page afin d’en faire bénéficier l’ensemble des abonnés. Les publications sur cette page sont donc une co-construction de différents acteurs. Les abonnés font part aux administrateurs des différentes informations qui peuvent être à leur disposition. Ainsi, il s’agit selon Louise Merzeau de « dispositifs d’éditorialisation collective ».

Ce fonctionnement via l’intervention d’administrateurs peut en partie expliquer la popularité de cette page Facebook. En effet, même si l’ensemble des abonnés sont invités à partager leurs informations, à participer à la publication des informations routière en ile de France, la présence d’administrateurs comme relayeurs de l’information et comme contrôleurs de ces informations semble donner du poids, une légitimité aux informations publiées. Ils sembleraient que le rôle des administrateurs soit alors de s’assurer que ne soient partagées les informations qu’une fois celle-ci vérifiées par recoupement de témoignages.

« Enfin bref au moins la avec le fait que ça soit que IRIDF qui poste sur la page bah ça rassure…on fait un peu plus attention aux infos qu’ils donnent. Je me dis que après tout normalement ils sont censés avoir vérifié avant d’avoir posté l’info. Je sais que bien souvent au final c’est quand même des conducteurs comme moi qui ont donné l’info mais après le taf des propriétaires de la page c’est quand même bien de vérifier les informations qu’on leur donne. Je sais qu’il existe d’autres pages dans lesquelles tu peux directement poster des trucs…bah celle là j’ai du les utiliser une ou deux fois mais pas plus…je m’en méfie.» (Natalie, 21 ans, Étudiante).

De plus, nous avons pu voir que cette page Facebook peut compter sur le réseau d’abonnés qu’elle a su fidéliser afin de la faire connaître et de lui apporter de nouveaux adhérents.

« J’arrêtais pas de lui dire que j’en avais grave marre de me faire avoir tout le temps (rire). Sans elle bah…j’aurai pas connu la page…il en existe plein d’autres mais je me méfiéais sauf que là du coup bah M…l’utilisait donc je me disais qu’elle avait confiance donc moi aussi du coup alors que les autres si j’ai personne pour me dire qu’elles sont bien je sais pas je me méfie. » (Natalie, 21 ans, Étudiante).

Comme nous pouvons le voir à travers cette citation issue de notre entretien auprès d’une adhérente d’ « Info Radar IDF», le réseau de connaissances prend une part importante dans la popularité de cette page. En effet, le « bouche à oreille » semble être un des nombreux facteurs permettant à la page d’attirer de plus en plus d’adhérents. Effectivement, la confiance accordée par notre entourage dans une page comme celle-ci semble pousser les individus à eux aussi faire confiance à cette même page, plutôt que de se tourner vers une autre où ils pourraient s’avérer déçus.

Ainsi, avec l’aide de ses adhérents et de son fonctionnement rassurant sur les informations postées, la page Facebook peut afficher une attractivité et une dynamique importante. Les administrateurs diffusent alors le bilan suivant :

« Bilan de l’année 2016 :
– 54 415 nouveaux abonnés, une moyenne de 1 043 par semaine
– 108 350 856 vues total toutes publications confondues
– 657 977 visiteurs uniques
– 6 540 signalements postés
– 96% de signalements traités
– 545 signalements par mois en moyenne » (page Facebook INFO RADAR IDF, 1 janvier 2017) »

Description de l’objet : son contenu

Comme nous avons pu le voir dans la partie précédente, la page « Info Radar IDF» présente un bilan pour l’année 2016 très important. Nous allons donc tenter dans cette seconde partie de regarder les différentes informations qui poussent les individus à suivre cette page Facebook, à en devenir des adhérents voir même à faire parvenir des informations aux administrateurs, à prendre par à la publication d’informations. Cette page permet aux individus de prendre connaissances de différentes informations à des temps eux aussi différents. Louise Merzeau écrit, en 2012, que ce type de dispositif que sont les pages Facebook parviennent «à articuler des temps différents au sein d’une même configuration sociotechnique. […] l’ensemble des applications et des contenus générés produit un écosystème fonctionnant sur plusieurs vitesses, autorisant des usages et des navigations désynchronisés ». Ainsi, les informations postées sur « Info Radar Ile de France » le sont, afin que les abonnés puissent à tout instant prendre connaissances des changements et se saisir des différentes informations qui pourrons s’avérer à certains instant utiles pour eux, que cela soit dans l’immédiat ou dans un temps plus lointain.

« Donc bon même si en soit ça me concerne pas directement c’est toujours utile et si un jour j’en ai besoin je pourrai m’en servir grâce à eux parce qu’ils auront centralisé les infos dont j’ai besoin » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

Lorsque nous nous sommes penchés sur l’observation de cette page, nous avons pu voir qu’il se détachait trois sortes d’informations dans l’ensemble de ses publications. On peut y retrouver des informations sur le positionnement de radar en Ile de France, sur les évolutions législatives ou des décrets concernant la circulation, mais également des informations sur des faits divers pouvant perturber très fortement la circulation.

Tout d’abord, nous avons pu constater que la majorité des informations postées sur cette page concernaient les radars routiers. En remontant le fil des publications, depuis la création de la page en 2012, les informations les plus nombreuses sont celles concernant les dispositifs de contrôle de la vitesse mis en place sur les routes d’Ile de France. On peut alors retrouver plusieurs publications telle que :

« 92/Nanterre A86
Radar mobile dans le tunnel de Nanterre juste avant la sortie Nanterre Centre en direction de Versailles. 70km/h
Merci à Stef.” (publication du 3 décembre sur la page Facebook INFO RADAR IDF) »

« 95/Chauvry N184
Radar jumelles sur le pont qui va à Chauvry. Direction Beauvais. Limité à 110km/h. Merci à Patrick.»

Nous pouvons notamment noté à la fin de ces publications la référence faite par les administrateurs aux abonnés les ayant renseignés sur la position de ces nouveaux radars. Mais la page ne se contente pas de signaler les radars mobiles et fixes. Avec l’arrivée du dispositif de radar embarqué, la page a diversifié ses informations. Si par le passé elle annonçait les emplacements des différents radars ou les lieux les plus fréquentés par les agents de police maintenant elle relait également les informations concernant les dispositifs de radars mobiles embarqués. Il s’agit de radars installés au sein de voitures banalisées et qui circulent sur les routes flashant les automobilistes en excès de vitesse qu’ils croisent.

« Oh et ce que j’aime bien avec cette page…après je pense que d’autres le font aussi parce que bon voilà quoi…c’est que elle donne les plaques d’immatriculation des voitures recensées comme radar embarqué. Parce que ça qu’on se le dise c’est encore un nouveau cauchemar de créér ! »(Natalie, 21 ans, Étudiante)

La page est alors utilisée par les différents abonnés comme une aide à la vigilance face aux contrôle de vitesse. Ils s’appuient sur cette dernière afin de savoir les zones dans lesquelles il est nécessaire de rester prudent vis à vis de sa vitesse afin d’éviter de se voir flasher notamment lorsque l’itinéraire ne leur est pas familier. Il s’agit alors d’éviter l’inconnu.

« Déjà dès que c’est pour moi un nouveau trajet je regarde. Je regarde le trajet sur internet ou sur mon GPS et puis je vais voir vite fait sur la page si je trouve rien qui dirait que à cet endroit y a un radar »(Natalie, 21 ans, Étudiante)

Mais cette page donne également accès à des informations sur les évolutions législatives ainsi que des décrets concernant la circulation routière. Lors de notre observation nous avons pu voir en effet que de nombreuses publications faites par les administrateurs d’Info Radar IDF concernaient les évolutions législatives mais également les décrets autour de la circulation routière. Par exemple, nous avons pu trouver publié des informations concernant les nouvelles lois passées en matière de sécurité routière ou encore des informations sur la circulation alternée mis en place lors des pics de pollution pour réduire la production de carbone.

« Sécurité routière : on pourra perdre des points avec un véhicule de société.

Le gouvernement va voter une loi ce mercredi qui doit entrer en vigueur le 1er janvier et prévoit d’obliger les patrons à dénoncer les salariés s’ils se font flasher au volant d’un véhicule de société. Ceux qui ne se plieraient pas à cette règle seront passibles d’une amende allant de 90 € à 1 875 €.

2 millions de points ne sont pas retirés chaque année à cause de la non-dénonciation de l’auteur de l’infraction par son patron.

La vidéo verbalisation va aussi être étendue à des infractions comme le téléphone au volant, les lignes continues, l’arrêt sur les sas vélo au feu rouge et la conduite sans ceinture de sécurité ». (INFO RADAR IDF 16 octobre 2016) »

« Et puis en plus tu as d’autres informations qui sont plus générales comme par exemple les nouvelles lois concernant les voitures et tout…comme par exemple un rappel sur les vitres teintés je crois avoir déjà vu aussi une info pour les motards sur les combinaisons réglementaires qu’ils doivent porter. Voilà tout ça c’est répertorié par les administrateurs de la page. » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

Comme a pu nous le préciser notre enquêté, cette page ne s’adresse pas seulement aux conducteurs d’automobiles elle vise l’ensemble des usagers de la route. Elle inclut alors les deux roues, ce qui est visible puisque certaines informations publiées se tournent vers ces derniers.

capture-decran-2017-01-20-a-20-37-30

Enfin, « Info Radar Ile de France » peut également publier des informations concernant des faits divers pouvant perturber très fortement la circulation. En effet, les abonnés semblent sensibles à toutes informations concernant la circulation et prête attention à toutes les aides qu’ils peuvent rencontrer afin de maitriser au mieux leur conduite. Info Radar IDF se met alors en position de garant de la sécurité relayant des informations qu’ils leur semblent nécessaires de diffuser pour la sécurité de tous.

« /!\ PRUDENCE SUR A1 /!\ Grosse prudence sur l’A1 entre l’A3 et l’A104 en arrivant de Paris direction Roissy, il semblerait qu’un morceau de remorque d’un camion soit resté accroché sur un panneau d’affichage lumineux. »(publication du 31 octobre sur la page Facebook INFO RADAR IDF)

« /!\ Manifestation Périphérique /!\ A la suite d’un manifestation, le périphérique est bloqué dans les 2 sens entre la porte de Vincennes et la porte Dorée. Secteur saturé ainsi que le quartier Nation.» (publication du 24 novembre 2016 sur la page Facebook INFO RADAR IDF).

Comme nous pouvons le voir ici avec ces deux exemples, Info Radar IDF relaye des informations très différentes concernant les aléas que peuvent rencontrer les conducteurs sur les routes d’Ile de France.

Info Radar IDF permet à ses abonnés de prendre connaissance de ces différentes informations, un vaste recueil de données, variées dans lequel chacun peut y voir un intérêt. Selon Serge Tisseron le fonctionnement d’internet met en place une « universalité » c’est-à- dire que « tout message peut être adressé au monde entier. Il prend l’allure d’une multitude de petites bouteilles jetées à la mer contenant toutes le même message dans l’attente qu’un ou plusieurs interlocuteurs s’en emparent. » (Tisseron Serge, 2011). Il s’agit donc d’une mise à disposition des informations détenues par des individus à l’encontre d’autres qui pourraient en avoir besoin. Jean-Christophe Plantin l’exprime très bien dans son article « Qu’y a-t-il à côté d’un graphe de sites web ? Analyse de réseaux sociaux et pratiques de synchorisation en ligne» lorsqu’il dit que Facebook a permis «une maximisation de l’interaction entre personnes possédant des donnés et celles désirant les utiliser »

Mais la page Facebook leur permet également d’échanger entre eux. Chacun des individus peut librement prendre part aux débats qui se font autour des publications faites par les administrateurs. En effet, il leur est permis de commenter l’ensemble des publications.

« Après par contre même si je poste pas de nouveaux commentaires je réponds et réagis à ceux des autres. » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

Ainsi, les administrateurs de la page ne sont pas les seuls à pouvoir s’exprimer sur celle-ci. Les abonnés restent libres de partager leurs expériences ou encore leurs avis. Tous sont donc amenés à produire de l’information comme nous avons pu le voir précédemment, les publications des administrateurs sont issues d’informations données par les abonnés mais ces derniers peuvent prendre directement part aux publications en échangeant sur celles-ci. Ces échanges entrainent une nouvelle vision de la conduite par les individus et de nouvelles pratiques en découlent.

MODIFICATION DES PRATIQUES DE CONDUITES

Nous avons pu le voir dans la partie précédente, la page Info Radar IDF est mobilisée par les abonnés comme moyen d’échanger sur leur conduite. On retrouve alors ici le concept de « synchronisation » évoqué par Beaude en tant que « processus qui consiste à se donner un espace commun pour être et pour agir »(Beaude, 2012). Les abonnés se saisissent des informations mises à leur disposition et adaptent leur conduite à celles-ci. Par conséquent, ce qui fait que les individus s’unissent autour de cette page Facebook c’est avant tout la recherche d’un même objectif. Louise Merzeau explique que « dans ces régimes participatifs, le réseau social n’est pas tant utilisé pour sa viralité que pour sa capacité à faire converger des intentionnalités disparates autour d’un même projet » (Merzeau Louise, 2012). Cet échange formé grâce aux systèmes d’informations collaboratifs qui unit des individus autour d’un même sujet peut mener à une co-construction des pratiques. Dans le cadre de notre étude nous pouvons donc faire l’hypothèse que la page d’Info Radar IDF permet une co-construction des pratiques de conduites.

Une co-construction des pratiques de conduites ?

Avec l’apparition d’internet, le bouche à oreille que l’on peut retrouver au sein de nos sociétés se voient amplifié. On se trouve alors dans ce que l’on peut nommer la «navigation relationnelle ». Les navigations internet que l’on pouvait retracer dans le cadre d’une utilisation du web par un individu répondaient en grande partie à un principe de bouche à oreille issu de nos connaissances telle que les amis ou encore la famille. C’est par l’intermédiaire de ses connaissances qu’un individu peut être amené à consulter un site internet, à développer une certaine forme de navigation. Cette dernière n’est pas totalement libre, mais elle se trouve influencée. Dans le cadre de notre étude concernant la conduite coopérative et connectée, une place importante peut être accordée à cette idée de bouche à oreille. En effet, lorsque nous avons interrogé notre enquêté nous nous sommes rendus compte que cette dernière avait été amenée à utiliser la page d’alerte Info Radar IDF après en avoir eu l’éloge par une de ses connaissances. On retrouve alors l’idée de bouche à oreille et il est possible de faire l’hypothèse que sans cette amie, notre enquêté ne se serait jamais rendue sur la page Facebook.

« Alors euh….a vraie dire c’est grâce à une amie….une amie m’en parlait très souvent et m’en vantait ses mérites, elle l’utilisait assez souvent avant de prendre sa voiture, à la fac je pouvais voir comment ces pages Facebook fonctionnait et j’en suis venue à essayer.»(Natalie, 21 ans, Étudiante)

De plus, nous pourrions parler de « conduite relationnelle » dans le cadre de notre enquête. En nous basant sur la définition faite de « navigation relationnelle » nous pourrions monter que tout comme la navigation internet, la conduite des individus se voient impacter par un réseau de relation. Lorsque l’on s’intéresse au dire de notre enquêté, nous pouvons voir à plusieurs reprises que celle-ci fait mention d’une modification de sa pratique de conduite en fonction des différentes informations qu’on pu lui fournir les abonnés et administrateurs de la page Info Radar IDF. Elle explique par exemple réduire sa vitesse dans des zones signalées sur la page comme étant des sites régulier de contrôle de vitesse ou encore d’adapter sa conduite aux accidents qui peuvent être signalés.

« Je trouve ces pages très pratiques pour prévenir des inconvénients de la route, on peut voir les bouchons, les accidents ça permet de prévoir un autre itinéraire qui peut du coup être plus court. » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

Une nouvelle forme de conduite voit le jour, une conduite en interaction avec d’autres acteurs sans que cela se face dans le cadre d’interaction en face à face. Dans le cadre de ces dispositifs de pages d’alerte, les différents acteurs qui s’y côtoient sont en interactions afin d’échanger des informations concernant la circulation routière. Au fil de ces échanges ils sont amenés à modifier leur manière de conduire pouvant pousser à parler de «conduite innovante ». Ce qui fait l’innovation c’est avant tout l’interaction d’une multitude d’acteurs au sein d’un domaine. Dans le cadre de notre enquête nous pouvons voir que la conduite n’est pas épargnée par ce phénomène et que les individus font leur la conduite.

Retrouver du plaisir et du control dans la conduite

Grâce aux différentes pages d’alertes et d’informations, les individus semblent s’approprier la conduite. En échangeant les différentes informations qu’ils ont à leur disposition, ces derniers comblent l’inconnu et rendent les routes qui les entourent comme routinières aux yeux de tous. Les différents dispositifs de contrôle de vitesse que nous pouvons retrouver sur les routes se développent avec l’idée de garantir la sécurité routière, de diminuer les risques d’accident. Les autorités mettent alors en place ces dispositifs de lutte contre la vitesse afin de limiter les excès de vitesses, l’une des premières causes d’accident sur les routes.Or, si l’on regarde les différents commentaires que nous pouvons retrouver accompagnants les publications des administrateurs d’Info Radar IDF concernant la présence de nouveaux radars, nous pouvons voir que ces dispositifs de sécurité ne sont pas perçus ainsi par les usagers de la route. Au contraire, l’ensemble des commentaires que nous avons pu analyser se trouvent être très véhéments contre ces dispositifs venant même à remettre en question l’objectif premier de sa création, la sécurité.

capture-decran-2017-01-20-a-20-46-21

 

Ce commentaire issu de la page Info Radar IDF est un reflet des différents avis que nous avons pu relever au cours de notre observation. Tous les abonnés de la page semblent voir les dispositifs de contrôle de la vitesse comme un moyen pour l’Etat d’en retirer un bénéfice financier plutôt que comme un dispositif tourné vers leur bien être et leur protection. Les usagers de la route ne se sentent alors pas protégés par ces dispositifs mais voient en eux des « ennemis », une contrainte qui peut s’abattre sur eux à tout moment, voir une cause de danger.

« J’avais pu aucun plaisir a conduire en vrai….tu penses que à une chose avec tout leur radar. Bref….ouais donc j’en avais marre de pas savoir si je pouvais conduire normal ou pas….je faisais plus attention à ma vitesse et tout qu’a la manière dont je conduisais…je suis sure c’est un plus grand danger que de conduire vite….enfin c’est mon avis » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

L’utilisation de ces pages d’alerte répond à ces pertes de contrôle de la situation que peuvent ressentir les usagers. En échangeant sur les emplacements des dispositifs de contrôle de la vitesse notamment, les individus reprennent la maîtrise sur leurs actions.

« C’est devenu un peu une obsession…c’est un peu…bah avec cette page je retrouve un peu le contrôle de ma conduite parce qu’on se le dise en vrai tu choisi rien hein ! La voiture c’est vendue comme un moyen d’être autonome et libre mais en vrai est ce qu’on l’est vraiment…moi quand je prend ma voiture je fais pas du tout ce que je veux sinon bah j’avoue que j’irai plus vite regarde la dernièrement ils ont mis la francilienne a 90 !! » (Natalie,21 ans, Étudiante)

L’inconnu est comme effacé via les interactions qui se retrouvent sur les pages d’alerte. On retrouve dans ces pages une sorte de réponse faite par les usagers eux-mêmes au contrôle imposé par l’Etat sur leur conduite. Alors que l’Etat fixe des règles strictes, les usagers avec l’aide des pages d’alerte sur lesquelles ils s’appuient pour diffuser l’information, parviennent à contourner ces règles.

Capture d’écran 2017-01-20 à 20.49.29.png

Comme le montre ce témoignage recueilli sur la page d’Info Radar IDF, les informations échangées sur cette page permettent aux conducteurs d’adapter leur conduite en fonction des zones de « danger » déclarées et ainsi contourner le système. Ils retrouvent une liberté dans la conduite due à la détention d’informations diffusées par les pages d’alerte.

Mais ces pages d’alertes ne se contentent pas de donner aux usagers un moyen de se réapproprier une autonomie dans leur action de conduite, ces dernières la transforme également.

L’utilisation, un glissement vers une conduite déviante ?

Comme nous avons pu le voir, la page d’Info Radar IDF permet une interaction entre les divers abonnés comme c’est le cas avec l’ensemble des pages Facebook. Il est alors possible à chacun des abonnés de commenter une publication, de répondre à une publication et donc d’interagir avec les autres. Les conducteurs sont alors reliés les uns aux autres via cette page et peuvent sans se connaître ni être en présence échanger les uns avec les autres. Ces interactions peuvent avoir lieu en dehors du temps de conduite, mais on peut également voir de plus en plus de ces interactions prendre place durant la conduite. En effet, les conducteurs semblent de plus en plus enclins à dévier les normes et les règles imposées par le code de la route. Par exemple, il n’est pas rare de retrouver publié par Info Radar IDF des photos prises par les automobilistes alors qu’ils se trouvaient en train de conduire. Leur pratique de conduite est alors modifiée par la présence de ces nouveaux dispositifs d’interaction. En effet, le fait qu’il existe des photos de radars routiers pris durant le temps de conduite montre que les individus sont amenés à modifier leur façon de conduire. Ils peuvent alors soit s’arrêter sur le bord de la route afin de prendre le cliché du radar ce qui signifie un danger qui va à l’encontre des recommandations faites par le code de la route, mais ils peuvent également prendre ce cliché en roulant. Ils vont alors ralentir leur allure afin de pouvoir prendre la photo. On a donc affaire à un double danger. Tout d’abord le fait de ralentir peut être dangereux sur certaines routes notamment les autoroutes sur lesquels la circulation est importante et rapide. De plus, en prenant une photo tout en conduisant les automobilistes perdent alors leur concentration sur leur action, sur ce qui les entoures, sur la conduite en elle même. Ainsi ils risquent de ne pas s’apercevoir à temps d’un danger.

Capture d’écran 2017-01-20 à 20.51.30.png

Les interactions en situation, c’est-à-dire durant le temps de conduite, s’avère être des comportements déviant et dangereux, que les sites tels que Facebook en mettant en relation les conducteurs à tout instant, semblent encourager. La possibilité d’être en interaction avec les autres sans être en présence, semble être plus forte que les normes de sécurité éditées par le code de la route. Les automobilistes vont alors à l’encontre de ces règles.

La facilité avec laquelle les individus peuvent retirer des informations les poussent à tout instant à se tourner vers ces dispositifs, afin de répondre à leurs questions alors même que cela peut s’avérer dangereux.Les informations sont disponibles à tout moment et pour une période indéterminée, les individus sont alors poussés à consommer immédiatement les informations dès qu’ils en sentent le besoin. Nous avons pu faire ce constat grâce à notre enquêté Natalie. En effet, cette dernière nous a fait part d’une anecdote dans laquelle elle a mis fin à sa conduite, dans le but de rechercher une information concernant la route qu’elle venait d’emprunter, afin de lever ses doutes sur le fait qu’elle venait de se faire flasher par un radar.

« Après je dois avouer aussi que ça m’arrive de consulter sur la route…c’est pas bien mais ça m’arrive….rarement pour les radars mais plus pour tout ce qui est les travaux et embouteillage pour savoir si jamais y a un accident ou autre. Ah si ça met arrivé de regarder la page des radars sur la route…un soir en rentrant d’une soirée j’ai cru voir un flash mais c’était un trajet que j’avais plus ou moins l’habitude de faire donc ça m’a surprise parce que à cet endroit la y avait jamais eu de radar ni rien…du coup bah je me suis arrêtée sur le bas coté et j’ai regarde sur la page si quelqu’un avait rapporté à IRIDF un nouveau radar à cet endroit….mais j’ai rien trouvé. » (Natalie, 21 ans, Étudiante)

Comme a pu le voir Serge Tisseron, internet met en place l’immédiateté. La possibilité d’avoir accès à tout instant aux informations que l’on souhaite, mais également de pouvoir communiquer avec d’autres conducteurs, pousse alors les automobilistes à de nouvelles pratiques de conduite pouvant être dangereuses et aller à l’encontre de la prescription faite par les autorités.

MODIFICATION DES IDENTITES DU CONDUCTEUR

Nous avons vu dans le cours, que selon nos activités et notre exposition sur le web, les personnes montraient différentes facettes de leur personnalité, de leur identité. Par ailleurs, en s’appuyant sur les travaux de Dominique Cardon, il serait surement possible de souligner qu’en étant un utilisateur et un acteur de cette page, l’individu est davantage dans son identité agissante. Mais après avoir vu les différentes conséquences sur la pratique de conduite, ce qui va vraiment nous intéresser dans cette partie, c’est de souligner les changements que peut apporter l’utilisation de ce système sociotechnique sur l’identité des conducteurs.

Typologie des formes de conducteurs

A travers les différents éléments recueillis durant notre enquête empirique, nous avons pu souligner l’existence de diverses utilisations et mobilisations de la page Facebook INFO RADAR IDF par les abonnés. Ces différences d’utilisations et de comportements participent à la constitution « d’identité de conducteurs » diverses. Afin de rendre plus intelligible cette diversité, nous en sommes venus à constituer une typologie des formes de conducteurs, selon l’intensité de leur utilisation et de leur participation sur la page Facebook. Nous en venons ainsi à décrire trois types de « conducteurs » :

Les « Conducteurs informateurs », qui désignent les automobilistes qui consultent mais surtout postent de l’information sur ces pages communautaires d’information routière, en transmettant des informations et en interagissant sur la page.
Les « Conducteurs connectés », qui désignent les automobilistes qui consultent régulièrement ces pages communautaires d’information routière, mais ne participent pas à l’interaction et à l’approvisionnement d’information de ces pages.

Et enfin, les « Conducteurs traditionnels » qui eux désignent les automobilistes pratiquant une conduite indépendante des systèmes d’informations routières connectées (hors GPS).

Il s’agit bien évidemment d’un « modèle théorique », venant retracer trois grands types de comportements, types de conducteurs vis-à-vis de ces pages Facebook d’information routière. Dans la pratique il est possible que certains individus de temps en temps passent d’une catégorie à l’autre. Cela semble être le cas de notre enquêté qui nous disait :

« Ah bah…rien de super compliqué ou passionnant (rire) ça va être des petites remarques qu’on pourrait limite…on pourrait presque dire que ça sert à rien. Je donne mon expérience en vrai comme par exemple en disant que le radar dont il parle m’a déjà flashé ou…bah ouais que à cette endroit là souvent y a des radars mobiles, qu’on se fait souvent flasher…rien de bien passionnant tu vois…mais poster des vrais postes utiles et tout non jamais…enfin je dis jamais je l’ai peut être fait une fois ou deux mais ça m’a pas marqué et j’aurai plutôt tendance à te dire que non je l’ai jamais fait. » (Natalie, 21 ans, Etudiante)

On voit bien ici, que selon la perception que cette enquêtée a de son utilisation et implication sur la page Facebook INFO RADAR IDF, elle semble davantage se situer dans la catégorie « conducteurs connectés », même s’il peut de temps en temps lui arriver de passer dans la catégorie« conducteurs informateurs ».

Il est donc intéressant de constater que des « carrières » d’usagers (de conducteurs) différents émergent et se constituent, à travers les diverses utilisations et appropriations que les personnes ont de ce système sociotechnique.

Une pratique influant aussi sur l’identité citoyenne ?

Suite à l’entretien et à l’observation que nous avons réalisé, nous avons aussi constaté une diversité assez importantes des informations mais surtout des commentaires de ces informations présent sur la page Facebook.
Nous nous sommes donc demandés si toute les informations présentent sur la page étaient utiles aux personnes pour leur conduite ? Et qu’elles conséquences elles pouvaient avoir sur leur identité ?

Selon notre enquêtée, les informations récupérées, répertoriées et postées par les administrateurs sont dans l’ensemble la plus part du temps utiles :
« Mais du coup même si c’est vrai des fois ça me concerne pas totalement je suis quand même…je trouve que c’est toujours utiles parce que on sait jamais en plus je peux être amenée plus tard à devoir passer par là ou…je sais pas mais on sait jamais quoi. Et puis en plus tu as d’autres informations qui sont plus générales comme par exemple les nouvelles lois concernant les voitures et tout…comme par exemple un rappel sur les vitres teintées je crois avoir déjà vu aussi une info pour les motards sur les combinaisons réglementaires qu’ils doivent porter. Voilà tout ça c’est répertorié par les administrateurs de la page. Eux ils récupèrent tous pleins d’infos qu’ils mettent après à notre disposition. Donc bon même si en soit ça me concerne pas directement c’est toujours utile et si un jour j’en ai besoin je pourrai m’en servir grâce à eux parce qu’ils auront centralisé les infos dont j’ai besoin. Donc même si ça m’intéresse pas forcément je sais que c’est utile. » (Natalie, 21 ans, Etudiante)

Il est tout à fait intéressant de voir, que certains usagers (comme notre enquêtée ici) perçoivent également cette page d’alerte Facebook, comme une sorte de base de données où serait centralisée diverses informations (positionnement radars, évolutions législatives…).Et que même si ces informations ne leurs sont pas utiles dans l’immédiat, elles pourront l’être dans le futur. Donc la centralisation de données constituée par le fonctionnement de ce système sociotechnique, peut être considérée comme utile et stratégique au sein des pratiques et objets participant à la construction identitaire des conducteurs.

Mais, grâce à l’observation menée, nous constatons cependant que les commentaires des informations, sont eux souvent peu modérés (contrairement à ce qui est dit, il semblerait que les administrateurs interviennent peu là-dessus et n’effectuent pas toujours leurs rôles de modérateurs). On peut ainsi voir apparaître sur la page des commentaires ou avis assez politisés, ou très marqués idéologiquement et dont l’utilité pour la conduite ne semble pas avisé.

Par exemple :
« Arrêter de pleurer et critiquer sur les commentaires et descendez dans les rues si vous voulez changer les choses sinon fermer vos gueules et faites les chiens ».

Ou encore : « Merci les socilalistes, merci l’ump !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! On s’en souviendra dans cinq mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ».

Ou: « on a un état qui se rend pas conte de ce qui font comme lois de merde comme le mariage pour tous et j’en passe il laisse rentrer les personnes qui sont étrangères au pays et après ils se plaignent que il y a des attentats en France »

Du coup, on peut se demander, si autre que d’influer sur la pratique de conduite et l’identité de conducteur, si l’utilisation de cette page Facebook d’alerte et d’information routière n’influe pas non plus sur notre identité « citoyenne » ? En effet, est-ce que les échanges ou la lecture de certains commentaires très politisés ou marqués idéologiquement, ne pourraient pas influencer certains usagers sur leur perception de l’action des forces de l’ordre ou des politiques publiques mises en place dans le domaine des transports et de la circulation routière ? Si enfin de compte, notre identité « citoyenne » (notre vision politique ou sociétale) pouvait en venir à être influencée et changée ?

Bien évidemment, le nombre restreint d’entretien réalisé durant notre enquête empirique ne nous permet pas réellement de répondre à ce questionnement. Cependant, il est intéressant de voir que quand on en vient à demander à notre enquêtée si l’utilisation de la page entraine chez elle une certaine sensibilisation sur certains sujets, elle nous répond dans un premier temps :

« Ouais je crois elle….Elle a sensibilisé au niveau de la prévention des radars, sujet dont on a récemment entendu parler aux informations, et elle a surement influencée le trajet que je fais même s’en m’en rendre compte et aussi ma façon de conduire. » (Natalie, 21 ans, Etudiante)

Donc la première chose qu’elle nous précise c’est l’influence et la sensibilisation que la page a pu avoir sur l’intention qu’elle porte aux radars, sur sa conduite et ses trajets. Donc l’hypothétique influence sur « l’identité citoyenne » ne semble pas être chez notre enquêtée le constat majeur. Cependant, comme nous avons pu déjà le souligner précédemment, il est possible de voir de temps à autre quelques éléments de langage pouvant signifier un agacement envers les contraintes imposées par les politiques publiques ou forces de l’ordre (retrouver de la liberté, éviter les pièges) :

« Après niveau radar…bah je retrouve un peu plus de liberté dans la conduite….je me méfie toujours mais en même temps….je me sent moins stressé quand je prends le volant. J’ai arrêté un peu de me focaliser sur ma vitesse et de laisser de côté ma conduite. Là au contraire je fais plus attention à ce que je fais et un peu moins à ma vitesse parce que je sais plus ou moins où sont les pièges à éviter. » (Natalie, 21 ans, Etudiante)

Cependant l’affirmation ou la reconnaissance d’une influence ou sensibilisation sur l’identité citoyenne semble minime. Nous essayerons en partie de voir pourquoi dans la dernière sous partie.

Exposition et interactions : la question des « liens faibles » et du «frendling »

Selon Ray Gold, la constitution d’une part de notre identité, la constitution du soi (self), dépend en partie du regard d’autrui et du regard qu’on porte sur soi même. Claude Dubar, lui parlait « d’identité pour soi » ou « d’identité pour autrui ». Donc, on voit bien que l’exposition qu’ont les personnes sur cette page Facebook et les individus avec qui ils ont des interactions, jouent sur leur identité. Surtout qu’avec le développement du web social, il y a l’idée qu’il est possible de tisser des liens les uns avec les autres de manières différentes. Il y a l’idée, que le développement des blogs ou des réseaux sociaux ont permis la création de relations affinitaires d’intérêts, ce qui a abrogé logiquement le fait de créer des relations uniquement au sein d’une sphère géographique proche ou au sein de la sphère familiale. Cependant, il s’agit bien dans la majorité des cas de tisser des relations affinitaires d’intérêts. Et, c’est ce que nous pouvons constater dans le cas de la page Facebook INFO RADAR IDF pour certains abonnés (surtout pour les conducteurs informateurs).

En effet, selon le but et les objectifs décrits par le créateur et les administrateurs de cette page (qui sont l’information sur les radars, la sensibilisation et la prévention routière), nous sommes ici dans un discours d’intérêt général. Par conséquent, les interactions devraient se faire dans la majorité des cas, avec des personnes plus loin dans « l’arc relationnel ». Donc, à travers l’utilisation de ce système (de cette page), on devrait plutôt assister à un renforcement des liens faibles. Mais, ces liens faibles influencent majoritairement notre opinion sur le sujet qui nous relie. Ainsi, comme nous avons put le souligner dans les parties précédentes, on peut voir que les utilisateurs de cette page sont influencés et sensibilisés sur leur « identité de conducteurs ». Cependant, ils semblent l’être beaucoup moins sur leur « identité citoyenne », car le type de liens et le sujet qui relie les personnes ne sont pas destinés à influencer cette partie de leur personnalité.

 

La notion de « Frendling » utilisé par Serge Tisseron peut ainsi se révéler intéressante afin de mieux appréhender les liens et les interactions présentes entre les abonnés sur la page. Le « Frendling » est un « lien entre deux profils de telle façon que les friends sont des gens dont le profil m’intéresse mais qui ne sont pas forcément mes amis ». […] « Le friendling est un acte déclaratif qui permet l’échange d’informations. Il n’a donc rien à voir avec l’amitié qui est un lien entre deux personnes qui se définit par le fait d’avoir du plaisir à être et à échanger ensemble et qui naît de l’habitude et de la fréquentation pour constituer une forme de relation forte » (Tisseron Serge, 2011).

CONCLUSION

La conduite est un phénomène social en « changement », ou plutôt en mouvement permanent, à cause notamment de l’incorporation de nouvelles technologies et par la co-construction de pratiques via l’interaction formelle ou informelle entre les conducteurs. Comme nous avons pu le montrer tout au long de notre exposé concernant les pages d’alerte et d’information Facebook, l’arrivée de ces nouvelles technologies s’inscrit dans le quotidien des individus. L’introduction et l’utilisation de ces nouvelles technologies viennent interférer avec nos pratiques de conduite et nos identités de conducteur. La page d’Info Radar IDF est dédiée aux échanges entre les usagers quant à la circulation routière. Sur cette dernière se retrouve alors différentes informations comme le positionnement de radars, l’annonce de changements législatifs ou encore des faits divers que les usagers ainsi que les administrateurs publiant sur la page trouvent nécessaire de diffuser afin d’assurer une bonne possession de la route.

Ces pages d’alertes donnent une nouvelle vie à la pratique de conduite. Comme on peut le voir à travers les abonnés de la page d’alerte Info Radar IDF, ils se saisissent des informations qui peuvent circuler dans les différentes publications faites par la page afin de retrouver une certaine liberté de conduite dont ils s’estiment privés par les nombreuses règles régulant la pratique de conduite, mises en place par l’Etat à des fins de sécurité. Ils redéfinissent alors par eux-mêmes les normes à suivre, s’échangeant les informations à leur disposition de façon a pouvoir contourner les règles étatique. Mais ce retour d’une autonomie, d’un contrôle de sa propre conduite via l’utilisation des pages d’alerte et d’information Facebook à un coup, celui d’une pratique de conduite déviante dans laquelle le danger menace. Comme par exemple lorsqu’ils en viennent à prendre des clichés tout en conduisant afin de les faire parvenir aux administrateurs de la page Facebook pour qu’ils puissent faire circuler une information preuve à l’appuie.

Les utilisateurs de la page Info Radar IDF sont influencés dans leur pratique de conduite par les informations qu’ils peuvent mobiliser grâce aux publications qui sont à leur disposition sur la page. Ils adaptent leur manière de conduire, par exemple en réduisant leur vitesse près d’une zone de contrôle fréquente, en fonction des informations qu’ils ont pu échanger entre eux via la page Facebook. Mais ces pages les sensibilisent et influencent également sur leur identité de conducteur. L’ensemble hétérogène des abonnés échangent et est uni autour d’un même sujet, de même préoccupation. C’est en tant qu’usager de la route qu’ils s’unissent et mettent donc leur identité de conducteur en avant tout en laissant de côté d’autres facettes de leur personnalité n’ayant pas à s’exprimer dans le cadre d’une page d’interaction dédiée à la conduite.

La page d’alerte et d’information Info Radar IDF est une construction des individus afin de répondre à des attentes précises qu’ils pouvaient avoir. Ils se sont ainsi saisis d’un dispositif existant chargés de créer ou maintenir une sociabilité entre les individus (Facebook) et lui ont donné un sens nouveau. Ce dispositif n’est donc qu’un détournement de l’outil créé préalablement. Mais, depuis quelques années en plus de ces pages d’alertes qui se répandent de plus en plus au sein des réseaux sociaux, on a pu voir l’émergence de nombreuses applications dédiées à la conduite dont la création à eu pour base de répondre à ces revendications poussant les abonnés à se rendre sur Info Radar IDF. Lors de notre entretien, notre enquêté nous a ainsi parlé de l’application mobile Waze.

« Mais celle que j’aime vraiment bien c’est Waze….je sais pas si elle existe sur android par contre…je sais que sur Iphone elle y est mais après j’en sais rien du tout. Cette application dès que je monte dans la voiture pour un assez long trajet je la branche directement. Info Radar IDF ça me permet de préparer mon voyage, j’ai des nouvelles récente et tout mais Waze j’ai les infos en direct.» (Natalie, 21 ans, Etudiante)

capture-decran-2017-01-20-a-21-05-51

Si l’on regarde la définition que se donner le site internet Waze, alors celui-ci décrit l’application comme un moyen pour chacun de partager en temps réel sa pratique du trafic routier. Cette application semble prolonger le travail fait par les pages d’alerte et d’informations que l’on a pu trouver sur les réseaux sociaux, proposant à ses utilisateurs une interaction direct avec ce qui les entoure.

BIBLIOGRAPHIE

– Le Deuff Olivier, « Réseaux sociaux, entre médias et médiations, des espaces à méditer plutôt qu’à médire », Communication & Organisation, 1/2013 (n° 43), p. 5-12.

-Merzeau Louise, « Éditorialisation collaborative d’un événement. L’exemple des Entretiens du nouveau monde industriel 2012 », Communication & Organisation, 1/2013 (n° 43), p. 105-122.

-Plantin Jean-Christophe, « Qu’y a-t-il à côté d’un graphe de sites web ? Analyse de réseaux sociaux et pratiques de synchorisation en ligne », Communication & Organisation, 1/2013 (n° 43), p. 59-70.

-Tisseron Serge, « Les nouveaux réseaux sociaux sur internet », Psychotropes, 2/2011 (Vol. 17), p. 99-118.

-Sibylle Laurent, «Alerte contrôles ou radars : comment les réseaux sociaux ont remplacé les appels de phare », LCI, 7/09/2016.
Disponible sur : http://www.lci.fr/societe/alerte-controle-ou-radars-comment-les-reseaux- sociaux-ont-remplace-les-appels-de-phare-2001903.html

-Aguiton, C. ; MELLET, K.(2016). Cours de monsieur Aguiton et Mellet. Sociologie des mondes numériques. Université Paris-Est-Marne la Vallée.

-Mathieu-Fritz, A. (2016). Cours de monsieur Mathieu-Fritz. Métiers et identités professionnels.Université Paris-Est-Marne la Vallée.

 

ANNEXES

Grille d’entretien

Merci d’avoir accepté cet entretien. On vous resitue un peu le contexte. En faite dans le cadre de nos études en M1 (MACOR), nous devons réaliser une petite enquête. Celle-ci porte sur l’utilisation de nouvelles technologies dans la conduite. Plus précisément, nous nous demandons qu’est ce que le partage d’informations via les différentes pages d’alertes facebook change dans la pratique de conduite des individus ? Par conséquent, nous avons décidé d’interroger des personnes utilisant ces pages, afin d’avoir un retour par rapport à leurs expériences et leurs pratiques. Avant de commencer, êtes-vous d’accord pour que cet entretien soit enregistré. C’est juste pour avoir une retranscription plus fidèle et donc une meilleure analyse. Mais il restera totalement anonyme.

  •   Est ce que vous pourriez nous donner quelques informations vous concernant ? Serait-il possible d’avoir la date d’obtention de votre permis ?
  •   Comment en êtes-vous venu à utiliser cette page Facebook d’alerte ?
  •   Pourquoi utilisez-vous la page Info Radar IDF ?
  •   Quelles interventions faites-vous sur cette page ? (consultation, publication…)
  •   Depuis combien de temps utilisez-vous la page d’alerte Info Radar IDF ?
  •   Pouvez-vous me donner une estimation de votre temps de fréquentation de la page ?
  •   Selon vous toutes les informations postées sont-elles utiles ?
  •   Cette page vous a-t-elle sensibilisé sur certains sujets ?
  •   Utilisez-vous d’autres systèmes connectés ou appareil d’alertes pour votre pratique de conduite ?

 

Retranscription de l’entretien

E : Merci d’avoir accepté cet entretien. On vous resitue un peu le contexte. En faite dans le cadre de nos études en M1 (MACOR), nous devons réaliser une petite enquête. Celle-ci porte sur l’utilisation de nouvelles technologies dans la conduite. Plus précisément, nous nous demandons qu’est ce que le partage d’informations via les différentes pages d’alertes facebook change dans la pratique de conduite des individus ? Par conséquent nous avons décidé d’interroger des personnes utilisant ces pages, afin d’avoir un retour par rapport à leurs expériences et leurs pratiques. Avant de commencer, êtes-vous d’accord pour que cet entretien soit enregistré. C’est juste pour avoir une retranscription plus fidèle et donc une meilleure analyse. Mais il restera totalement anonyme.

N : Il faut que tu me tutoie je vais avoir du mal autrement (rire)

E : Ok alors euh…Est ce que tu pourrais te présenter un peu dans les grandes lignes ?

N : Ouais donc…je m’appelle Natalie j’ai 21 ans.Alors….j’ai fait 3 ans de licence d’histoire et la du coup maintenant je suis en M1 MEEF 1er degré. En gros je suis en master pour devenir prof des écoles. Je précise parce que certains ne savent pas donc voilà on ne sait jamais.

E : Tu pourrais me précisez la date d’obtention de ton permis ?

N : Alors c’était….la première année de fac donc c’était en….faut que je calcul (rire) je crois que j’ai eu mon bac en 2013 donc vu qu’après j’ai eu le permis en début décembre du coup oui normalement c’était toujours 2013….Attend ! C’est écrit sur le permis j’y avais pas pensé on va vérifier quand même que je te dis pas de bêtise……………………..Ouais c’est ça 2013 ! je calcule pas trop mal (rire). Donc je viens de faire 3 ans de permis.

E : Comment en êtes-vous venu à utiliser cette page Facebook d’alerte ?

N : Alors euh….a vraie dire c’est grâce à une amie….une amie m’en parlait très souvent et m’en vantait ses mérites, elle l’utilisait assez souvent avant de prendre sa voiture, à la fac je pouvais voir comment ces pages Facebook fonctionnait et j’en suis venue à essayer. J’arrêtais pas de lui dire que j’en avais grave marre de me faire avoir tout le temps (rire). Sans elle bah…j’aurai pas connu la page…il en existe plein d’autres mais je me méfié sauf que là du coup bah M…l’utilisait donc je me disait qu’elle avait confiance donc moi aussi du coup alors que les autres si j’ai personne pour me dire qu’elles sont bien je sais pas je me méfie. j’avais pu aucun plaisir a conduire en vrai….tu penses que à une chose avec tout leur radar de merde…j’ai le droit de dire merde ou vaut mieux pas ? Bref….ouais donc j’en avais marre de pas savoir si je pouvais conduire normal ou pas….je faisais plus attention à ma vitesse et tout qu’a la manière dont je conduisais…je suis sure c’est un plus grand danger que de conduire vite….enfin c’est mon avis….Je suis pas non plus une cinglée du volant hein ! c’est juste que…bah ça m’arrive de pas rouler vraiment vraiment bien comme il faut. J’appuie sur l’accélérateur et c’est que en voyant mon conteur après que je me dis oups (rire) mais c’est jamais énorme comme dépassement de vitesse et toujours là où je connais.

E : La où tu connais ?

N : Ouais parce que du coup je me méfie moi ! Ça fait pas méga longtemps que j’ai le permis…trois ans c’est rien ça me prendrais la tête de le perdre juste à cause d’excès de vitesse de rien du tout…alors quand je connais et que je sais qu’il y a pas de radar BOOM ! c’est bon je me dis que je peux me lacher et faire un peu moins attention a ma vitesse et plus à ce que je fais…mais par contre quand je connais pas laisse tombé ! on dirait une jeune qui vient d’avoir son permis. J’avance pas et je passe mon temps a demander à combien c’est réglementé…j’ai pas l’impression qu’on puisse et faire attention a la route et se concentrer à pas dépasser la vitesse…c’est l’un ou l’autre et du coup bien souvent quand je connais pas bah je roule comme un escargot en dessous de la vitesse autorisé tout ça parce que j’ai peur de me faire flasher ! c’est pas ça conduire pour moi.

E : Mais du coup c’est quoi l’avantage avec la page Facebook….qu’est ce qui te pousse à l’utiliser ?

N : Ah bah y a plusieurs raison ! Déjà du coup quand je connais pas je peux regarder vite fait sur la page si personne n’a déclaré des radars ou des contrôles fréquent de la police là ou je vais passer. On peut aussi voir les radars, même les mobiles cela permet de savoir où ils se trouvent et je peux adapter ma vitesse en y faisant plus attention à cet endroit. Oh et aussi ça permet de savoir tout ce qui ce passe sur la route…pas que les radars et tout…Je trouve ces pages très pratiques pour prévenir des inconvénients de la route, on peut voir les bouchons, les accidents ça permet de prévoir un autre itinéraire qui peut du coup être plus courts. La dernière fois par exemple bah j’avais pas regarder avant de partir et BOOM ! je suis tombée dans un embouteillage…j’ai direct branché le GPS pour trouver une manière de contourner…bon après plein de monde le fait aussi donc c’est un peu la galère et je reste un peu coincé quand même mais ça reste plus rapide que l’embouteillage en lui même et heureusement ! Mais c’est vrai que je m’en suis voulu ce jour là de pas avoir pensé a regarder. D’habitude je le fais et ce jour la bah non…mine de rien c’est devenu une habitude de le faire et j’ai peut être perdu de la patience parce que le moindre embouteillage va m’énerver alors qu’avant ça allait…je rallais pas tout le temps (rire) mais maintenant avec la page Facebook je sais que je peux éviter alors quand je suis bloquée surtout parce que j’ai oublié de regarder avant de partir je dois avouer que ça m’irrite et les insultes pleuvent (rire). C’est devenu un peu une obsession…c’est un peu…bah avec cette page je retrouve un peu le contrôle de ma conduite parce qu’on se le dise en vrai tu choisi rien hein ! La voiture c’est vendu comme un moyen d’être autonome et libre mais en vrai est ce qu’on l’est vraiment…moi quand je prend ma voiture je fais pas du tout ce que je veux sinon bah j’avoue que j’irai plus vite regarde la dernièrement ils ont mis la francilienne a 90 !! Alors déjà qu’avant ils nous l’avaient mis a 110 alors que c’est une trois voix avec terre plein central mais là c’est un peu du…enfin tu m’as comprise…non mais sans rire les réglementations générale qu’ils font bah c’est jamais respecté ! c’est comme les autoroutes…c’est 130 mais autour de chez nous le nombre d’autoroute qui sont a 110 et pas a 130 c’est hallucinant ! Pourquoi je disais ça déjà ?

E : Euh…attend…ah oui tu disais que avec la page tu retrouvais le contrôle de ta conduite/

N : Ah oui c’est ça !! Bah oui voilà je retrouve un peu de liberté et j’évite les pièges qu’il y a sur la route. Après c’est vrai qu’au départ en grande majorité je l’utilisais pour les radars et pour pas perdre de point et tout surtout quand t’es jeune conducteur ça va vite de perdre le permis vu que tu commences avec seulement 6 points. Mais bon au fur et à mesure je regarde aussi tous les incidents qu’il peut y avoir sur la route. Quand j’ai un rendez-vous par exemple j’ai pas envie d’être en retard…j’aime pas le retard et j’arrive bien souvent en avance juste au cas ou on sait jamais ce qui peut arriver sur la route regarde là ce matin je suis arrivée 20 minutes en avance alors qu’en soit je suis à 10 minutes de la maison mais on sait jamais (rire) rien qu’un camion de poubelle peut te mettre en retard alors les travaux on en parle même pas.

E : Mais du coup sur la page de Info radar IDF tu as tout ça ?

N : Ah oui c’est vrai que c’est que cette page que tu fais (rire) alors euh…ouais y a un peu de tout…bon c’est vrai qu’en grande majorité c’est surtout pour les radars et prévenir de l’apparition de nouveaux petits sur la route…mais après ça arrive qu’ils rapportent des accidents assez important ou des dangers…je me souviens une fois y avait un truc sur la voie…je crois c’était une remorque de camion ou un truc dans le genre…c’était y a pas super longtemps en plus…mais donc du coup oui ça arrive qu’il y ait d’autre infos que les radars sur cette page. Mais en grosse majorité c’est surtout ça que les gens viennent chercher là….en même temps vu le nom de la page hein ! Mais je sais que ouais y a d’autres choses quelques fois…ils nous préviennent aussi des changements dans la loi par exemple ou des événements concernant la circulation et qui peut faire qu’on va avoir des risques de contrôle comme par exemple la circulation alterné ça l’explique plutôt pas trop mal et ça précise qui peut rouler. Oh et ce que j’aime bien avec cette page…après je pense que d’autres le font aussi parce que bon voilà quoi…c’est que elle donne les plaques d’immatriculation des voitures recensées comme radar embarqué. Parce que ça qu’on se le dise c’est encore un nouveau cauchemars de créé ! les autres on avait au moins le truc de les voir plus ou moins mais là non quoi…c’est des véhiculent banalisé qui roulent en même temps que toi et qui te flash…on se méfit pas assez de ça encore je trouve…mais moi je pense que c’est peut être ce qui me fait le plus peur ! les autres en vrai tu les voyais (mime des guillemet) mais là t’es perdue, c’est une autre voiture comme les autres…du coup tu te méfie de tout et tu as tendance à respecter peut être un peu plus…bon après je dis ça mais la plus part du temps j’oublie de m’en méfier et j’accélère hein c’est que après que je me souviens que maintenant ce genre de radar existe et là j’ai toujours un petit coup de stress (rire) pour l’instant ça va je me s’en sort pas trop trop mal j’espère que ça va continuer. Mais du coup ouais c’est vrai que c’est un avantage cette page parce que elle donne les plaques des voitures radars et la marque…c’est surtout le modèle qui est avantageux d’avoir et la couleur aussi parce que en soi la plaque bah…quand tu roules il faut déjà faire tellement de chose en même temps que tu as pas le temps de voir et lire les plaques des autres ou alors à un feu rouge ou dans un embouteillage mais là c’est bon y a rien a craindre tu seras pas flashé (rire). Après je comprend hein…c’est vrai que la vitesse ça prend des vie et tout et que bon on est obligé de la contrôler un minimum mais là…je me demande si c’est pour aider ou juste pour nous flasher et prendre l’argent avec tout ce qu’ils font maintenant. Même l’idée des radars tronçons c’est un peu bizarre…je crois pas qu’ils l’aient mis en place au final…mais l’idée de voir si tu respectes les vitesses en délimitant un temps à faire sur une distance et tout et vérifier en prenant les scans de ta plaque je trouve ça un peu limite….après c’est comme tout je pense qu’on arrivera toujours à aller au dessus de ce qu’on nous impose regarde là avec la page par exemple. En vrai c’est interdit de dire ou sont les radars et tout mais on le fait quand même. Un moment les GPS le disaient puis après ça a été interdit ils devaient plus dire que « zone de danger » ou « contrôle » je sais plus (rire)….bah c’est là que les pages du genre Info Radar IDF ou que les applications comme Coyotte et autres sont nés. Ils ont interdit un truc bah on en crée un autre mais c’est le seul moyen de pouvoir plus ou moins avoir le contrôle sur notre conduite et être libre (rire) dit comme ça ça fait un peu révolutionnaire mais tu vois l’idée…

E : Et du coup sur cette page tu fais quoi ? Tu fais que consulter ou tu postes aussi ?

N : Eh bah ça va dépendre… Je consulte la plupart du temps, même s’il m’arrive de temps en temps quand j’ai pu être témoin d’un gros bouchon par exemple de l’écrire sur la page afin de prévenir les autres utilisateurs. Après c’est vrai que sur IRIDF c’est surtout de la consultation que je fais…là où je vis y rarement de nouveaux radars et puis bon les changement de vitesse et tout même si je veux les poster des gens ont été plus rapide que moi (rire). Après par contre même si je poste pas de nouveaux commentaires je réponds et réagis à ceux des autres.

E : Tu réagis à ceux des autres ? c’est-à-dire ?

N : Ah bah…rien de super compliqué ou passionnant (rire) ça va être des petites remarques qu’on pourrait limite…on pourrait presque dire que ça sert à rien. Je donne mon expérience en vrai comme par exemple en disant que le radar dont il parle m’a déjà flashé ou…bah ouais que à cette endroit là souvent y a des radars mobiles, qu’on se fait souvent flasher…rien de bien passionnant tu vois…mais poster des vrais postes utiles et tout non jamais…enfin je dis jamais je l’ai peut être fait une fois ou deux mais ça m’a pas marqué et j’aurai plutôt tendance à te dire que non je l’ai jamais fait. En plus si je me souviens bien…j’ai un doute là du coup mais je crois…ouais je pense que c’est que IRIDF qui poste sur ça page les infos…nous on fait que répondre…tu as des pages ou tu peux toi direct poster mais là dans mes souvenirs…ouais je crois qu’il y a que infos radar qui poste…c’est genre une grande centrale qui reçoit plein d’infos et qui poste…je pense qu’entre temps avant de poster ils doivent bien vérifier les infos qui sont données…c’est rassurant d’une certaine manière je trouve.

E : Pourquoi tu dis ça ? N : Pourquoi je dis quoi ? E : Que c’est rassurant ?

N : Ah (rire) parce que ça donne une légitimité aux infos je trouve. On peut pas faire confiance a tout le monde sur internet y a toujours…y a des gens qui abusent du fait qu’ils peuvent poster ce qu’ils veulent quand ils veulent sur internet. Ça se voit souvent c’est des rumeurs qui vont super vite….trop vite même on dirait que ça va encore plus vite que les infos qui sont vraies au final. Enfin bref au moins la avec le fait que ça soit que IRIDF qui poste sur la page bah ça rassure…on fait un peu plus attention aux infos qu’ils donnent. Je me dis que après tout normalement ils sont censés avoir vérifié avant d’avoir posté l’info. Je sais que bien souvent au final c’est quand même des conducteurs comme moi qui ont donné l’info mais après le taf des propriétaires de la page c’est quand même bien de vérifié les informations qu’on leur donne. Je sais qu’il existe d’autres pages dans lesquelles tu peux directement poster des trucs…bah celle là j’ai du les utiliser une ou deux fois mais pas plus…je m’en méfie. Tout le monde doit pas pouvoir faire ça….il faut un certain…je sais pas comment dire mais je pense qu’on est pas tous légitime a dire ces choses….c’est assez sérieux et tout le monde peut pas poster comme ça et dire des choses qui au final peuvent être fausses parce que y a en qui s’amuse hein et font n’importe quoi.

E : Mais du coup toi tu postes pas parce que tu te sens pas légitime à le faire c’est ça ?

N : Ah oui (rire) moi je suis pas du tout….j’y connais strictement rien et puis pour le peu de temps que je passe sur la route…je suis pas une professionnelle. Je veux être prof par routier. Je pense que les gens vraiment que je croirais le plus c’est ceux qui passent leur temps sur la route parce que bah…eux tu sais que c’est leur taf la route, qu’ils y passent du temps et tout donc c’est plus sur. Après je dis pas que les autres donnent des infos fausses tout le temps hein….mais c’est vrai que je pense que les infos ne se valent pas toutes….je me méfie plus de certaines infos que d’autres quoi…mais du coup avec IRIDF bah j’ai moins de doute je fais plus confiance. Après je pense qu’il peut y avoir des infos limite ou autre dessus mais bon moins que sur des sites pas contrôler. Et regarde ce matin avant de venir j’ai regarde et ils ont posté un avis de recherche lancé par la police dans le cadre d’un délit de fuite….donc du coup tu vois…c’est pas n’importe quoi comme page quoi…y a….tu te dis que c’est sure et légitime et bien fait et tout si ils travaillent (mime des guillemets) avec la police et qu’ils relaient des messages…même au moment des attentats avec ceux qui avaient fuit bah ils ont arrêté de posté et tout au cas ou pour qu’ils se fassent flasher et qu’on les repères. Je trouve ça bien…j’ai confiance dans cette page….je me dis que c’est pas tenu par n’importe qui, qu’ils ont une certaine morale…ouais et que donc les infos ont peur leur faire confiance pour ça.

E : Et du coup ça fait longtemps que tu es lectrice de cette page…que tu l’utilises ?

N : Je dirai que….ouais je l’utilise depuis environ 2 ans, donc depuis 2014, car j’étais amenée à prendre ma voiture plus souvent et sur des distances plus longues que de chez moi à un centre commercial. Parce que ces petites distances avec l’habitude on sait ou sont les pièges et tout…c’est des parcours que je faisais avec mes parents avant d’avoir le permis et j’ai toujours vu où ils faisaient attention lorsqu’ils conduisaient parce qu’il y a avait des radars ou que souvent la police était postée la. Mais du coup une fois qu’on a le permis on va plus loin…C’est simple mais rien qu’avec la fac déjà bah on est amené à aller plus loin que les petits trajets qu’on faisait avant…on…ouais on est amené à découvrir des endroits qu’on connaissait pas avant et pour ça bah c’est pratique parce que là on connaît pas, on sait pas ou se méfier. On rencontre des gens par exemple avec les facs qui viennent de super loin ! avant au lycée et tout on vient tous plus ou moins des alentours mais avec la fac c’est fini ça. moi j’ai rencontré des gens qui vivaient à plus d’une heure de chez moi grâce à la fac…du coup quand on voulait se voir et tout bah forcément les déplacements on les connaissait pas, c’était tout nouveau donc les premières fois on regarde vraiment pour savoir ceux qui existe…maintenant y a certains trajet que je commence a connaître, je les fait souvent (rire) mais ça m’arrive encore pour ces trajets de vérifier en me disant qu’on sait jamais les changements vont tellement vite du jour au lendemain ils peuvent nous avoir pondu un nouveau radar donc bon….on se méfie toujours même si on connaît. Les seuls trajets que je fais un peu tranquille sans avoir besoin de vérifier j’avoue que c’est ceux qui sont juste a coté de chez moi parce que ceux là je les fais vraiment tellement souvent que je verrai directement au moindre changement mais c’est vrai qu’on est pas à l’abris non plus malheureusement.

E : Mais du coup tu l’utilises souvent la page ? Par exemple si je te demande combien de fois tu l’utilises par semaine tu serais me le dire à peu près ?

N : Alors là….tu me poses un peu une colle…. J’ai envie de te dire que je l’utilise autant de fois que je prends ma voiture pour des distances raisonnables. Dès que je dois prendre l’autoroute par exemple ou que je passe sur des départementales. C’est très difficile de chiffrer du coup …Comme je t’ai dit avant les seuls fois où vraiment je regarde pas c’est pour des petits trajets autour de chez moi parce que je les connais tellement par cœur que au final je sais que c’est toujours pareil. Mais après je regarde très souvent quoi….je me tiens informé pour être sure qu’il y a pas de changement ni rien. Déjà dès que c’est pour moi un nouveau trajet je regarde. Je regarde le trajet sur internet ou sur mon GPS et puis je vais voir vite fait sur la page si je trouve rien qui dirait que à cet endroit y a un radar….bon je remonte pas méga loin dans l’historique non plus sinon je penses que ça me prendrais trop de temps mais juste un peu histoire de voir si y a rien de nouveau a cet endroit là….parce que si ça fait longtemps les gens autour de moi beaucoup vont savoir qu’il y a un radar ou un truc du genre et du coup à leur conduite je vais le savoir que je dois me méfier. Quand y a une zone de contrôle que ça soit avec un radar mobile ou fixe les gens ne conduisent plus pareil du tout. Le nombre de fois ou j’ai pu être doublé par un fou du volant et le voir trente seconde après pilé et rouler à la vitesse réglementaire voir en dessous avant de réaxéléré une fois le danger passé c’est impressionnant. Mais je crois qu’on le fait tous plus ou moins….pas autant que ce fou du volant mais quand même. Moi ça m’arrive aussi dans les endroits que je connais très bien de me méfier et ralentir au moment de la zone de contrôle et puis de réaxéléré juste derrière quand c’est fini. Quand on est habitué on sait où se méfier. Donc voilà en plus de regarder sur la page Facebook je regarde les voitures qui m’entoure et si je vois que tout le monde respect trop les vitesses ou que ça frêne d’un seul coup je me doute qu’il y a quelque chose.

E : Mais alors si je comprends bien tu consultes avant de faire un déplacement c’est ça ?

N : Oui voilà avant de partir. Avant de prendre l’autoroute ou des départementales. Quand j’ai un rendez vous et que je ne veux pas être en retard mais ça c’est plus pour les autres pages où ils signalent les travaux et autres. Mais sinon oui je prépare avant de partir mon trajet et c’est là que je vais regarder plus attentivement ce qui m’attend sur la route. Après je dois avouer aussi que ça m’arrive de consulter sur la route…c’est pas bien mais ça m’arrive….rarement pour les radars mais plus pour tout ce qui est les travaux et embouteillage pour savoir si jamais y a un accident ou autre. Ah si ça met arrivé de regarder la page des radars sur la route…un soir en rentrant d’une soirée j’ai cru voir un flash mais c’était un trajet que j’avais plus ou moins l’habitude de faire donc ça m’a surprise parce que à cet endroit la y avait jamais eu de radar ni rien…du coup bah je me suis arrêtée sur le bas coté et j’ai regarde sur la page si quelqu’un avait rapporté à IRIDF un nouveau radar à cet endroit….mais j’ai rien trouvé.

E : Et du coup tu avais été flashé ?

N : Bah non c’est ça le pire (rire). J’ai attendu super stressé pendant 15 jours, je crois que c’est le delais, et rien. A chaque fois que ma mère allait chercher le courriel bah j’avais une appréhension. Je me demandais toujours si y allait avoir une lettre pour moi qui marquait ma fin (rire). Non plus sérieusement c’est vrai que pendant longtemps je me suis demandé si j’avais été flashé ou pas mais au final j’ai jamais reçu la moindre amende donc je suppose que c’était autre chose. C’était cet été donc possible que ça ait été un éclaire ou même un flash d’appareil photo mais bon vu ou c’était y a que des arbres alors pour les prendre en photo hein. Après ça aurait peut être pu être une radar embarqué…je crois que la nuit le flash tu dois le voir aussi mais bon…j’ai rien reçu dans ma boite au lettre….donc soit j’ai pas été flashé ou alors c’est que j’étais en dessous des 10 Km/h autorisé.

E : C’est pas 5 km/h autorisé ?

N : Si pour les radars normaux genre fixes et mobile mais pas les radars embarqué. La ils te donnent 5km/h de plus parce que comme leur radar bouge aussi c’est moins précis. Du coup si c’est limité à 50 tu es tranquille jusqu’à 60 mais après c’est fini si tu es a 61 c’est mort. Par contre je sais pas si ils te fashent quand même à 60 ou si non parce que le radar est déjà réglé pour flasher que au dessus de 60…là j’en sais strictement rien mais je pense qu’ils te flashent.

E : Et du coup si on revient à la page Facebook et ce qui y est posté tu penses que toutes les informations sont utiles ?

N : Oui, je pense qu’elles sont toutes utiles, je ne crois pas avoir vu d’informations qui ne l’étaient pas. Bon après forcément c’est pas toujours utiles pour moi hein. C’est même plutôt rare que je trouve inscrit des informations sur les routes que j’emprunte régulièrement. C’est comme si autour de chez moi c’était déjà blindé et que y avait plus de place pour de nouveau radar…autre que les radars embarqué parce que eux ils tournent de plus en plus par chez moi. Mais du coup même si c’est vrai des fois ça me concerne pas totalement je suis quand même…je trouve que c’est toujours utiles parce que on sait jamais en plus je peux être amenée plus tard à devoir passer par là ou…je sais pas mais on sait jamais quoi. Et puis en plus tu as d’autres informations qui sont plus générales comme par exemple les nouvelles lois concernant les voitures et tout…comme par exemple un rappel sur les vitres teintés je crois avoir déjà vu aussi une info pour les motards sur les combinaisons réglementaires qu’ils doivent porter. Voilà tout ça c’est répertorié par les administrateurs de la page. Eux ils récupèrent tous pleins d’infos qu’ils mettent après à notre disposition. Donc bon même si en soit ça me concerne pas directement c’est toujours utile et si un jour j’en ai besoin je pourrai m’en servir grâce à eux parce qu’ils auront centralisé les infos dont j’ai besoin. Donc même si ça m’intéresse pas forcément je sais que c’est utile.

E : En utilisant cette page tu as été plus sensible à certains sujets ?

N : Ouais je crois elle….Elle a sensibilisé au niveau de la prévention des radars, sujet dont on a récemment entendu parler aux informations, et elle a surement influencée le trajet que je fais même s’en m’en rendre compte et aussi ma façon de conduire. Les pages qui signalent les travaux et autre m’ont souvent servit pour que je sache qu’il fallait que j’utilise d’autres routes que celles que j’empruntais avant, en voyant qu’elles étaient très souvent bouchées. Après niveau radar…bah je retrouve un peu plus de liberté dans la conduite….je me méfis toujours mais en même temps….je me sent moins stressé quand je prend le volant. J’ai arrêté un peu de me focaliser sur ma vitesse et de laisser de coté ma conduite. La au contraire je fais plus attention à ce que je fais et un peu moins à ma vitesse parce que je sais plus ou moins où sont les pièges à éviter. Après c’est comme tout ça peut arriver que je me fasse avoir j’en ai conscience mais bon je suis pas totalement perdue face à un environnement que je connais pas. Grace aux infos données j’ai l’impression de connaître un peu l’endroit même si c’est pas vraiment vrai. J’ai moins peur de conduire dans le sens où je me dis que je vais pas perdre mes points juste comme ça parce que je regardais le reste, faisait attention a ma conduite et pas à mon conteur. Car c’est ça le vrai problème ! quand on fait attention à son conteur y a plus que ça qui compte et le reste on le laisse de coté. Du coup bonjour les frayeurs qu’on se fait…j’ai déjà été plus d’une fois à la limite de l’accident parce que j’ai mal évalué la situation parce que je faisais attention à ma vitesse et moins à tout ce qui m’entourai. Et pour moi très souvent c’est ça le vrai danger…plus tu fais attention à ta vitesse, à pas te faire flasher pour pas perdre de point plus y a de risque que tu fasses pas attention aux restes et bonjour la catastrophe. On peut pas tout faire en même temps et y a des priorités je pense…enfin moi c’est mon avis (rire) je peux concevoir que tout le monde voit pas ça comme ça hein.

E : Utilisez-vous d’autres systèmes connectés ou appareil d’alertes pour votre pratique de conduite ?

N : Alors…je sais pas vraiment si c’est ce que tu attends comme autre systèmes d’alertes et tout mais ouais j’utilise d’autres trucs. J’aime bien l’application Coyote et aussi Waze…Avant les GPS te disais les zones de contrôle mais maintenant c’est interdit c’est un peu bête ça parce que je trouvais ça plutôt pratique enfin bref…quoi que non je crois qu’ils donnent une zone ou un truc dans le genre alors qu’avant ils te disaient précisément où étaient les radars et ça marchait aussi pour les radars mobile, ils précisaient là où on en retrouvait régulièrement. Coyote en gros ça va te prévenir des zones de contrôles…ça m’arrive de l’utiliser. Mais celle que j’aime vraiment bien c’est Waze….je sais pas si elle existe sur android par contre…je sais que sur Iphone elle y est mais après j’en sais rien du tout. Cette application dès que je monte dans la voiture pour un assez long trajet je la branche directement. IRIDF ça me permet de préparer mon voyage, j’ai des nouvelles récente et tout mais Waze j’ai les infos en direct. Cette appli est super pratique, je l’utilise souvent pour voir sur combien de kilomètres une route est bouchée, ou justement voir si la route que je veux prendre va l’être ou encore pour voir combien de temps je vais mettre pour aller à un certain endroit en comptant les inconvénients de la circulation.

E : Je ne connais pas vraiment Waze tu pourrais m’expliquer un peu comment ça marche ?

N : Ouais si tu veux. Alors….c’est tout bête. Tu peux voir des emoticones pour indiquer ce qu’il y a sur la route genre police, bouchon accident et la route est en rouge si c’est bouché. Oh et tu peux l’utiliser en GPS ou il te dit le temps de trajet et tout. Sur l’application tu as…bah tu as des touches exprès pour pouvoir signaler des choses comme par exemple les accident ou la présence de la police….donc en vrai tout le monde peut donner en direct des informations sur la route…et c’est assez amusant je peux le faire et les gens peuvent me remercier. Ça tu vois je le fais souvent. Je me dis que ça cout rien d’appuyer sur un bouton pour signaler un truc quoi. Là en vrai c’est ça tu signales et tous les gens qui sont connectés sur l’application peuvent voir.

E : Ah d’accord je vois…Merci.
N : Je t’en prie si tu as besoin encore hésite pas même par sms si tu veux que je réponde vite.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s